Posts Tagged ‘indie’

Nuits Sonores 2009 « à la carte » !

10 février 2009

Nuits Sonores 2009 "à la carte" ! v.02.09

Les  Nuits Sonores 2009 approchent… Arty Farty a tenu le 4 février dernier une première conférence de presse, et en a profiter pour indiquer les grandes lignes de cette 7ème édition placé sous des auspices Londoniennes. Le festival lyonnais investira donc le Marché Gare — mais pas seulement — du 20 au 24 mai 2009.

Pour vous y retrouver dans le foisonnement des évènements Nuits Sonores, Architek vous propose Nuits Sonores 2009 « à la carte » !, une carte interactive du festival sur Google Maps. Bien sûr, elle est encore loin d’être complète : la programmation ne sera entièrement dévoilée que le 4 mars prochain, mais cela permet de s’immerger progressivement dans l’ambiance !

Écho Sonore #64 : Agoria & Spitzer le 19 décembre

5 décembre 2008
Agoria, à gauche, en compagnie de Laurent Garnier, à droite, photographiés lors de lédition 2008 du Festival des Nuits Sonores.

Agoria, à gauche, en compagnie de Laurent Garnier, à droite, photographiés lors de l'édition 2008 des Nuits Sonores.

Programmation

  • Agoria (InFiné / Lyon – France) Dj set
    Porté par le succès de ses deux premiers albums, Blossom en 2003 et Green Armchair en 2006, Agoria a fondé son label, InFiné, qui se consacre à découvrir des talents de tous horizons comme Danton Eeprom, Clara Moto ou le pianiste Francesco Tristano. Un compositeur aussi dj, globe-trotter infatigable des clubs du monde entier. Un album : Go fast, avec un compositeur qui va également très vite. Au départ, ce devait juste être une bande originale composée pour le film Go Fast, d’Olivier Van Hoofstadt mais à l’arrivée, cela ressemble fort à un nouvel opus, intégrant des inédits de son cru.
  • Spitzer (Lyon – France) Live
    Dans l’ombre de Spitzer se cachent deux frères élevés au rock, biberonnés par Axl Rose et Jimmy Page. Après 7 ans de bons et loyaux services au sein de la scène indie, ils délaissent le médiator et les baguettes, séduits par les climats synthétiques et les beats de la techno. Musiciens et désormais producteurs, leur musique titille rapidement la blogosphère, conquise par l’univers crépusculaire et la frénésie robotique des quelques tracks qui circulent sur le web.

Lire le reste de cette entrée »

Écho Sonore #60 : Local Heroes 2 le 23 octobre

9 octobre 2008
We Are Terrorist sera présent à cette édition spécial des Échos Sonore, à l'occasion du lancement du "Guide des musiques électroniques Rhône-Alpes".

We are Terrorists sera présent à cette édition spécial des Échos Sonore, à l'occasion de la sortie du Guide des musiques électroniques Rhône-Alpes.

À l’occasion de la sortie de l’édition 2008 de son Guide des musiques électroniques Rhône-Alpes, Arty Farty propose, pour la seconde fois, un Écho Sonore entièrement consacré aux nouveaux héros de la scène lyonnaise.

Local Heroes 2 mettra en avant les quatre lives de Nil, We are Terrorists, daTsu et Major Klemt, tous emblématiques d’une nouvelle scène électronique lyonnaise foisonnante. C’est la mise en avant de cette énergie sans cesse renouvelée qui justifie la troisième édition de notre Guide des musiques électroniques Rhône-Alpes. Un guide qui rassemble plusieurs centaines de contacts et se veut le reflet de la richesse et de la diversité des scènes électro et indépendantes en Rhône-Alpes.

Programmation

  • Nil (Gourmets Recordingz / Lyon – France) Live
    Objet musical non identifié, Nil est un jeune virtuose de la musique électronique et conceptuelle. Doté d’une imagination débordante, il offre au public des titres généreux et mélodiques.Repéré par Pedro Winter, Nil sort Comme un (presque) printemps sur Head Banger Publishing.
  • We are Terrorists (Gourmets Recordingz / Lyon – France) Live
    Le plus rock des groupes de musiques synthétiques lyonnais sort Don’t Panic un 11 septembre, un premier maxi sous les couleurs du label Gourmets Recordingz. Le quatuor parcourt les salles de l’hexagone depuis juin 2007.
  • daTsu ( Lyon – France) Live
    Créé en février 2008, le duo daTsu part à la conquête des dancefloors grâce à une musique à la fois énergique et subtile. Ils interprètent leurs morceaux en live, guitare et clavier, bercés par le rock et l’électro en passant par le hip-hop et la musique classique.
  • Major Klemt (Polygohm Records / Lyon – France) Live
    Co-fondateur du label Polygohm Records et des soirées Temple of bass à Lyon, Major Klemt sort des productions entre dubstep et drum’n’bass, notamment sur le process EP.

Lire le reste de cette entrée »